Fiche de culture : Phalaenopsis (entretien, conseils)



Focus sur l'orchidée Phalaenopsis


Le Phalaenopsis est l'orchidée la plus répandue dans les foyers. Parfois appelée « Orchidée papillon », elle est produite à l'échelle industrielle et est vendue sous forme d'hybrides complexes sélectionnés et clonés pour leurs belles et généreuses floraisons.


Le Phalaenopsis est également présent dans les commerces spécialisés de vente et/ou production d'orchidées. Tantôt sous sa forme naturelle, parfois en tant qu'hybride primaire (croisement entre deux formes naturelles) ou plus complexe mais différent des méristèmes (clones) « de jardineries ».



Certaines de ces orchidées sont parfumées, qu'elles soient botaniques ou hybrides. Généralement, les Phalaenopsis hybrides complexes n'ont eux, aucune odeur. À l'inverse, il n'est pas rare de trouver un parfum souvent agréable chez les Phalaenopsis de commerces spécialisés.


Entretenir un Phalaenopsis


Dans la culture des orchidées, c'est l'une des plantes les plus facile d'entretien.

D'abord parce qu'elle ne demande pas une trop forte exposition lumineuse. Au contraire, la plus part des Phalaenopsis préfèrent une situation mi-ombre. Comme pour bien des orchidées, on évitera de l'exposer au soleil direct aux heures les plus chaudes.


En terme de températures, cette plante se sentira à l'aise dans un climat chaud. On parle d'ici d'un minima de 16-18° C la nuit en hiver et d'un maxima de 25-28° C le jour en été.


Ils sont souvent plantés dans un substrat aéré et pauvre en nutriments comme de l'écorce de pins. On trouve généralement ces écorces dans un mélange spécifique pour orchidées avec de la sphaigne, de la perlite, ou autre. Ce substrat permet aux racines de sécher plus ou moins rapidement après l'arrosage grâce à une bonne aération.


Pour l'arrosage, le Phalaenopsis préfère justement que ses racines aient le temps de sécher entre deux apports.


Pour vérifier si la plante a besoin d'eau, le pot transparent est pratique ; il permet de voir les racines qui changent de couleurs en fonction de l'humidité présente. Elles sont vertes lorsqu'elles sont humides ou blanchâtres/grisonnantes si elles sont sèches.


Une seconde technique utilisée dans la culture des orchidées en générale consiste à sous peser le pot. En effet, il sera plus lourd si humide et, à l'inverse, plus léger lorsqu'il est sec. Cela demande un peu d'entrainement... Mais ça reste un excellent moyen de vérifier si la plante à soif.



Lorsqu'on a plusieurs orchidées à la maison, il est intéressant de retenir qu'une orchidée n'est pas l'autre. Et ce, même si ce sont plusieurs Phalaenopsis.


En effet, la taille du pot, le substrat utilisé et l'état général des racines fera qu'une plante pourrait avoir plus ou moins besoin d'eau. Il est donc nécessaire d'observer chaque plante et de faire en fonction.


L'arrosage est sans doute le point le plus important ; on peut retenir qu'une orchidée souffrira moins d'un oubli que d'un excès.


L'eau d'arrosage doit idéalement être faible en minéraux. C'est pourquoi il est préférable d'utiliser de l'eau de pluie ou osmosée. À cette eau, on peut alors ajouter les nutriments nécessaires aux orchidées grâce à un engrais spécifique pour elles.




On pourrait consacrer plusieurs articles aux engrais tellement il y a à dire mais contentons nous de suivre les instructions indiquées par le fabriquant pour le dosage si on ne souhaite pas entrer dans les détails aux termes plus techniques.


Comment faire fleurir un Phalaenopsis ?


La question la plus courante... « Comment faire refleurir mon orchidée ? »


D'abord, la plante doit être en forme. Elle aura alors plus de chance de fleurir et d'offrir une belle floraison. Il faut donc respecter les besoins de l'orchidée toute l'année en lui donnant ce dont elle a besoin pour évoluer.





Ensuite, pour initier la floraison du Phaleanopsis, cela va dépendre du type :


  • Si l'on parle des Phalaenopsis hybrides que l'on trouve en jardinerie, c'est généralement en automne que l'on voit apparaitre naturellement une ou des hampe(s) florale(s). La floraison a lieu en hiver. En fait, après une période « chaude », lorsque les températures de nuit redescendent à 17-18° C, pour environ 21-22° C le jour, le Phalaenopsis hybride complexe déclenche sa floraison. L'industrie fait pousser ses plantes dans des serres où tout est minutieusement contrôlé : la lumière, les températures, les apports en eau et engrais. Grâce à cela, ils peuvent initier des floraisons quand bon leur semble et permettre aux consommateurs d'acheter des orchidées fleuries toute l'année.


  • Pour les autres Phalaenopsis, c'est parfois aussi à cette période qu'ils déclenchent leur floraison. Mais pas que. Certains déclenchent leur floraison lorsque les températures remontent et seront donc en fleur en été.


On peut retenir que la floraison dépend de la forme de la plante mais aussi de l'écart des températures entre le jour et la nuit et en fonction de la période de l'année.

©2019-2020 by Orchids Online